Interview de Guillaume Rondan, entrepreneur sur internet expatrié au Vietnam !

Guillaume Rondan

Guillaume Rondan

Aujourd’hui, on reçoit Guillaume Rondan un entrepreneur sur internet.


On l’a contacté pour qu’il nous explique un peu plus son parcours, ses résultats et ses objectifs.

Est-ce que tu peux nous parler de ton parcours ?Comment tu en es arrivé là où en es-tu aujourd’hui ?

Je suis Guillaume Rondan, entrepreneur sur internet expatrié au Vietnam. J’ai commencé ma carrière dans le développement informatique mais je me suis très vite tourné vers le marketing


Juste après avoir terminé mon école d’ingénieur, je suis tombé dans l’aventure entrepreneuriale. Je me suis associé avec un ami d’enfance pour créer Wexperf: une société de marketing comportemental pour e-commerçants


L’activité tournait bien mais nous nous rendions vite compte que nous étions alors plus une société de consulting qu’une boîte commercialisant un logiciel SAAS.


A ce même moment, je tombe sur les livres de développement personnel orienté business: 


La Semaine de 4 Heures de Tim Ferriss, Père Riche Père Pauvre de Robert Kiyosaki et je commence à m’intéresser à l’univers du marketing internet, référencement et je crée mes premiers sites de niche. 


Le concept de « muse » introduit par Tim Ferriss et de revenus passifs m’attire plus particulièrement. 


5 ans après, l’affiliation et sites de niche sont toujours ma première source de revenus.

Est-ce que tu peux nous donner quelques chiffres sur ton activité ? Où est-ce que tu es basé ?

Chiffre d’affaires et bénéfice sont très proches dans l’affiliation car, on est commissionné a posteriori sur les ventes générées. 


Aujourd’hui, je possède plus de 50 sites internet sur différentes thématiques tels que le bricolage, la santé, l’investissement dans plusieurs langues ce qui me permet de recommander des produits dans plus d’une dizaine de pays.

statistiques

Ventes réalisées sur un mois pour un programme d’affiliation partenaire 

C’est un régal de se réveiller tous les matins avec le décalage horaire et consulter les commissions tombées durant notre nuit de sommeil


Lorsqu’il s’agit de nouveaux produits récemment promus, il y a toujours cette petite montée d’adrénaline lors de la première vente.


D’abord comme Digital Nomad, j’ai voyagé durant de nombreux mois et expérimenté ce mode de vie qui consiste à travailler et voyager en même temps.


Finalement je pose mes valises au Vietnam et plus particulièrement à Hô Chi Minh Ville, ville coup de cœur qui est une parfaite combinaison entre dynamisme, modernité et tradition.

Sur quoi tu travailles en ce moment ? 

Depuis que je suis expatrié en Asie du Sud Est, j’ai dû faire face à de nombreux challenges auxquels sont confrontés les français qui partent s’installer dans un nouveau pays. 


Le Vietnam a le vent en poupe grâce à d’énormes opportunités d’affaires, d’investissement et un plein emploi. La croissance économique est d’en moyenne 7% par an ce qui pousse le pays vers le haut.

 7 jours pour trouver du travail au Vietnam

7 jours pour trouver du travail au Vietnam

J’ai justement créé un site pour accompagner mes compatriotes expatriés dans leur expatriation en Asie du sud-est avec une spécialisation première sur le Vietnam. 


Il y a peu, je me suis associé avec un chasseur de têtes basé au Vietnam pour lancer la première formation en ligne afin aider les français à trouver du travail: 

je l’ai nommé « 7 jours pour trouver du travail au Vietnam ».  


J’ai d’ailleurs utilisé Systeme.io pour la gestion de tout le tunnel de vente.

Comment tu envisages la suite de ton activité ? Quels sont tes projets et tes objectifs pour l’avenir ?

Depuis environ un an, j’ai basculé une partie de mon activité sur la vente de mes propres produits


Quand on est capable d’obtenir du trafic vers un site internet, pourquoi ne pas recommander son propre produit plutôt que d’aller faire la promotion d’un autre produit ou service ? 


J’ai ainsi à ce jour quatre produits digitaux dans des niches très diverses comme la santé, l’esthétique, les recettes de cuisine (et finalement la formation sur l’emploi au Vietnam).


Le projet movetoasia.com me tient à cœur car je peux allier ma vie d’expatrié, les problématiques que je rencontre au quotidien: partager mes tests, expériences et aider d’autres expatriés lors de leur installation au Vietnam


Par exemple, sur des sujets épineux tels que la création d’entreprise, le paiement de ses impôts, l’obtention de carte de résidence, et pourquoi pas un jour l’achat de son premier appartement … 


Ce genre de sujets où on préfère faire confiance à quelqu’un qui est déjà passé par là pour se faire accompagner et éviter les erreurs.

Quels sont tes hobbies ? Qu’est-ce que tu aimes faire sur ton temps libre ?

Habiter à l’année en Asie du sud procure au quotidien un sentiment d’être un peu tous les jours en vacances


Quand on allie cela avec un travail flexible, il ne reste plus grand-chose pour atteindre une vie épanouie et équilibrée


Parmi mes loisirs, j’aime chaque année partir sur les routes en moto et aller explorer un nouveau pays: pas d’ordinateur, peu de préparation ce qui permet de s’immerger totalement dans une nouvelle culture et de profiter pleinement d’un dépaysement total.

balade sur moto

Quelque part autour de Vientiane au Laos

Ces dernières années, j’ai traversé le Vietnam du sud au nord en Honda Win, fait le tour du Cambodge, Laos. La prochaine destination en 2020 sera pour l’Amérique du sud: Paraguay ou Argentine.

Quels sont les conseils que tu donnerais à ceux qui veulent lancer leur entreprise ?

Mettre à profit une compétence que vous avez pour lancer votre projet est quelque chose de fondamental. Même si vous n’êtes pas un expert, vous en saurez souvent plus que la majorité des personnes sur ce domaine particulier. 


Capitalisez sur cette expérience, développez là en lisant 3 des meilleurs livres sur le sujet et intéressez-vous un minimum à la vente.


Des outils comme Systeme.io simplifient la technique, vous n’avez plus aucune excuse de ne pas vous lancer. 


Votre persévérance sera la clef de votre réussite car le chemin vers la création d’un business n’est jamais toute tracée. 


La fameuse traversée du désert est une période difficile durant laquelle on doit se confronter aux avis de nos proches (souvent peu encourageants) et aux faibles résultats qui peuvent nous laisser penser à abandonner


Pour garder le cap, se noter nos motivations et notre « Why » peut nous rappeler pourquoi nous travaillons plus et galérons pour atteindre un objectif bien plus grand que celui de la moyenne des gens.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser: 


-  Marketing d'affiliation : 2 000 €/mois avec Systeme.io  

-  Comment devenir infopreneur en 6 étapes 

© 2020| Systeme.io