Père Riche, Père Pauvre de Robert Kiyosaki: résumé et avis

Devenir riche ne s’apprend pas à l’école.


C’est pour répondre à ce problème que Robert Kiyosaki a écrit le livre Père riche, Père Pauvre.

1. Pourquoi un tel titre ?

Ce titre mystérieux est une référence aux deux personnes ayant influencées Robert dans son enfance.

  • Son père de sang. Professeur des écoles à Hawaii, il bénéficie de la sécurité de l’emploi et souhaite que son fils suive une voie similaire en allant à l’école puis décroche un emploi stable. C’est un père aimant mais il n’a aucune notion d’éducation financière. C’est le Père Pauvre dans l’histoire.
  • Son mentor. Dans le livre, Robert le considère comme un deuxième père. En réalité, c’est simplement le père d’un ami devenu son mentor. Il était entrepreneur à succès et apprit à Robert les bases de l’enrichissement, l’investissement et la gestion financière.

Cette histoire palpitante nous transporte durant l’enfance du petit Robert


A travers 10 leçons et un récit habilement narré, nous apprenons les bases de l’enrichissement dans la peau du jeune Kiyosaki.

2. Qui est Robert Kiyosaki ?

Robert Kiyosaki

Robert Kiyosaki

Robert Kiyosaki est un entrepreneur, investisseur, auteur et coach, né le 8 avril 1947 sur l’île d'Hawaii.


Après quelques années dans l’armée en tant que pilote d’hélicoptère, il devient vendeur de photocopieurs en 1975.


Les années suivantes, il crée deux entreprises:

  • Une marque de portefeuilles où il innove sur le marché en créant le premier modèle en nylon et velcro.
  • Une marque de vêtements en 1980. Celle-ci sera revendue 5 ans après.

Avec cet argent, il investit dans l’immobilier et prend sa retraite à 47 ans.


Il continue tout de même à travailler. Il a lancé une société en 1997 pour éditer et distribuer ses livres et faire fonctionner sa marque Rich Dad.

2.1. Contexte du livre

Cet ouvrage est une histoire. 


Celle du jeune Robert, alors âgé de 9 ans. Avec son ami Mike, ils cherchent à gagner de l’argent et ils ont une idée de génie, du moins en apparence.


Ils se mettent à créer des pièces de monnaie pour créer de l’argent.

Argent

Lorsqu’il les découvre, le père de Robert rit d’eux et leur explique que c’est illégal, d’arrêter sur le champ et de retourner à l’école.


Le Père Riche est plus nuancé dans ses propos. Il commence par les féliciter pour la prise d’initiative.


Il explique aux garçons que la majorité des gens rêvent leur vie de riches tandis que seule une poignée d’entre eux passent à l’action.

rêver

Même si cette tentative effectivement illégale ne les rendra pas riche, ce dernier est content qu’ils aient agit.


Il leur propose de passer le voir à son bureau le lendemain et leur enseignera une manière plus audacieuse, et légale, de s’enrichir.


Dès le lendemain, Robert se rend chez son Père Riche.


Il l’ignore encore, mais, ce sera le début d’une nouvelle vie pour lui.


Son nouveau mentor lui enseignera de précieuses leçons qui le mèneront à la prospérité.


En plus de contenir ces leçons, le livre introduit des concepts parfois effrayants, mais  indispensables:

  • La finance
  • Les systèmes d’imposition

Il ne va pas dans le détail mais développe le juste nécessaire pour quelqu’un souhaitant s’enrichir.


Le début de ce livre est également l’occasion de découvrir la première leçon de l’enrichissement:


“Les riches ne travaillent pas pour l’argent.”


Cette première leçon a été apprise par l’auteur lorsque lui et son ami Mike travaillaient comme hommes de ménage pour un salaire de misère (10 centimes la semaine).


Leur employeur (le Père Riche) leur expliqua un concept simple.


Certains employés voient leur travail uniquement comme une manière de gagner de l’argent tandis que d’autres y voient un moyen d’apprendre.


Pour les forcer à appliquer cette leçon, le père riche les força à travailler gratuitement les semaines suivantes.


Si on peut y voir une forme d’esclavage, ils ont accepté et appliqué la leçon et imaginé une source alternative de revenus.


Le magasin qu’ils nettoyaient vendait des livres, mais certains étaient laissés de côté.


Ils décidèrent alors de les récupérer et d’ouvrir une bibliothèque. Le droit d’entrée était de 10 centimes les 2 heures de lecture.


La gestion de la bibliothèque prenait du temps alors ils embauchèrent la soeur de Mike.


Pour 1 dollar la semaine, elle gérait la bibliothèque à leur place.

Une bibliothèque

Leur première entreprise venait de naître.


Ces 2 jeunes ont eu de la chance de côtoyer un tel mentor aussi tôt.


Car comme précisé plus haut, l’élève classique du système éducatif n’a pas accès à ces connaissances car elles ne sont pas enseignée à l’école.


La deuxième partie introduit des concepts aussi basiques que fondamentaux sur l’enrichissement.

2.2. Les bases de la finance

la finance

Dans cette partie, Robert Kiyosaki s’offusque que l’intelligence financière ne soit pas enseignée à l’école.


Il explique pourquoi les plus grands de ce monde ont quitté le système éducatif avant d’obtenir leur diplôme.


C’est le cas par exemple de Bill Gates, Mark Zuckerberg ou Steve Jobs.


La raison évidente est que des concepts de comptabilité sont trop complexes pour des enfants.


C’est vrai, et personne ne devrait remplir le cerveau des jeunes avec cela. Pour autant, c’est possible de simplifier.


Robert l’a fait dans son livre. 


Alors pourquoi un gouvernement n’y arriverait pas ?


La raison avancée est que ce ne serait pas sain pour l’économie globale si tous les enfants avaient accès à ce savoir.


Ce sera donc la deuxième leçon:


Apprendre l’éducation financière à nos enfants”


Kiyosaki n’est pas président mais coach et auteur


Il nous explique donc 3 concepts financiers fondamentaux:

  • Les actifs
  • Les passifs
  • La marge brut d’autofinancement
actif et passif

Si cela ne vous dit rien, restez calme, dans 30 secondes, ce sera aussi limpide que de l’eau de roche.

  • Un actif est quelque chose faisant fructifier votre argent. Il vous rapporte de l'argent
  • Un passif est quelque chose qui perd de la valeur, donc vous fait perdre de l’argent
  • La marge brut d’autofinancement est la somme que vous gardez après avoir encaissé tous vos clients et payés toutes vos charges, en fin d’année.

L’actif et le passif sont simples à comprendre. 


Par exemple, acheter une voiture neuve est un passif.

Voitures

A peine sortie du garage, la voiture a déjà perdu 10% de sa valeur. Après quelques mois d’utilisation, son prix est divisé par deux.


Un bien immobilier acquis pour être loué est en revanche un actif.

  • Il vous rapporte de l’argent de manière récurrente (les loyers)
  • Il peut prendre de la valeur dans le temps

La marge brut d’autofinancement nécessite plus de concentration. Pour cela, il montre la différence entre quelqu’un de pauvre et quelqu’un de riche.


La personne pauvre a beaucoup de passifs:

  • Carte de crédit
  • Crédits à la consommation
Carte de crédit

Et beaucoup de dépenses:

  • Shopping
  • Abonnements (Netflix, Spotify, Disney +...)
  • Sorties et loisirs
Shopping

Pour autant, elle n’a aucun passif. 


Sa seule source de revenus est son emploi salarié.


De l’autre côté, la personne riche a plusieurs actifs, lui apportant des revenus:

  • Entreprises
  • Marques
  • Placements immobiliers
  • Placements boursiers
Maison

Cette diversification des sources de revenu lui permet de financer ses passifs, tout en gardant de l’argent en fin d’année


Elle peut alors continuer à investir et épargner et continue de s’enrichir tout en profitant.


La grande différence entre les riches et les pauvres est où ils dépensent leur argent.

  • Les pauvres achètent des objets qui perdent de la valeur (Iphone, télévision, voiture…) ou des services avec effet immédiat (cinéma, parc d’attraction).
  • Les riches achètent en priorité des objets prenant de la valeur dans le temps (placements, biens immobiliers, montres de luxe, objets d’art, métaux précieux…)

Une fois familier à l’entrepreneuriat et aux bases de la finance, Robert nous emmène tout droit aux Etats-Unis chez Mcdonalds.

2.3. Travailler pour acquérir des actifs

acquérir des actifs

Ce chapitre introduit également la 3eme leçon intitulée:


Occupez-vous de vos affaires”.


Elle développe des notions d’investissement à travers l’exemple de Ray Kroc, le vendeur de machine à glace ayant transformé Mcdonald’s en un empire.

Ray Kroc

Ray Kroc

Comment a-t-il fait selon vous ?


Il a vendu des franchises Mcdonald’s à des milliers d’entrepreneurs et demande une part sur le chiffre d’affaires effectué, en retour.


Mais pas seulement. Pour augmenter les recettes de Mcdonald's, Kroc a imaginé un système où l’entreprise achèterait des terrains et les louerait à ses franchisés.

Mcdonald’s

De cette sorte, les franchisés n’avaient plus à investir dans un terrain en plus de la franchise, et Mcdonald’s s’est construit un empire immobilier avec le temps.


Les loyers immobiliers sont aujourd’hui la source de revenus la plus importante de l’entreprise, devant la part reçue sur le chiffre d’affaires.


La leçon à retenir de cette belle histoire est que vous devriez garder une partie de vos revenus salariés pour vous constituer un portefeuille d’actifs.


Sans rentrer dans les détails, la constitution d’un portefeuille dépend de votre profil de risque


Pour autant, les types d’investissement sont toujours les mêmes:

  • Investissement dans des entreprises, par exemple, via les marchés financiers
  • Dans des indices boursiers
  • Dans des obligations d’Etats ou d’entreprises
  • Les métaux précieux
  • Les devises étrangères
  • Plus récemment, les crypto-monnaies
Stratégies

Robert a appliqué cette stratégie en investissant dans l’immobilier lorsqu’il vendait des photocopieurs.


Il n’a fallu que 3 ans pour que les revenus issus de ses investissements excèdent son salaire de vendeur.


Tout le monde peut gagner de l’argent en investissant, à condition de faire le travail nécessaire.


Pourtant, savoir investir n’est pas suffisant pour s’enrichir. Comprendre et savoir utiliser le système de taxation est indispensable pour ne pas tout perdre.

2.4. Comment utiliser les taxes pour s’enrichir

Taxes

Cette quatrième partie nous apprend l’histoire des taxes et le pouvoir qu’elles donnent aux entreprises


La leçon de ce chapitre est:


“Comprenez le système de taxes”.


L’imposition a vu le jour en angleterre en 1874 pour financer l’expansion britannique dans le monde.


Par la suite, les Etats-Unis ont installé ce système en 1913, mais l’impôts étaient obligatoires uniquement pour les plus fortunés.


Aujourd’hui, les impôts sont présentés comme un moyen de réduire les inégalités permettant un transfert de richesses entre les plus riches et plus pauvres.


La réalité est tout autre. Les riches utilisent leurs entreprises pour ne pas payer d’impôts.


Ces dernières bénéficient d’avantages fiscaux que n’ont pas les individus seuls.

Les dépenses d’une entreprise sont déduites des impôts.


Autrement dit, plus une entreprise dépense, moins elle paie d’impôts


Or il est aisé de dépenser des sommes de son entreprise pour son compte personnel. 


Par exemple, Jordan Belfort a offert un bateau à sa femme avec l’argent de sa société.


De cette manière, il baissait ses impôts tout en se faisant plaisir.


À l’inverse, les individus reçoivent de l’argent, paient des impôts dessus, et peuvent enfin dépenser ce qu’il leur reste.


Comment faire si vous n’avez pas d’entreprise ?


Payez-vous en premier. Dès que vous percevez votre salaire, versez en une partie automatiquement sur un compte bloqué.

Argent

Cela ne fera pas baisser vos impôts, mais vous forcera à épargner. 


A terme, cette épargne sera assez importante pour vous permettre d’investir et créer à votre tour une société.


Vous serez alors prêts à jouer à votre tour avec les impôts.


Si vous avez peur de rater votre coup et de gâcher votre épargne, la cinquième partie nous montre comment investir comme les riches.

2.5. Comment créer de la richesse

 créer de la richesse

Cette leçon nous montre comment les riches créent de la richesse pour le monde et en gardent une partie.


C’est la 5eme leçon:


“Comment les riches créent leur propre richesse”.


Kiyosaki explique ici le coeur des stratégies d’investissement, sans toutefois trop rentrer dans les détails.


Il raconte comment est-ce qu’il a généré d’importantes plus value au début des années 90 en Arizona.


Une crise éclata dans cette zone et de nombreuses personnes perdirent leur emploi.


Ils ne pouvaient plus payer leurs loyers et les propriétaires étaient contraints de mettre en vente leurs biens.


L’abondance de mise en vente fit baisser les prix et Robert en profita. 


Il se mis alors à acquérir des biens sous évalués, puis les revendait beaucoup plus chers quelques semaines plus tard.


Dans le récit, le Père Riche explique qu’il existe 2 types d’investisseurs:

  • Les amateurs

Le terme “amateur” n’a rien de péjoratif.


Il désigne simplement les investisseurs qui confient leur capital à des gérants ou des promoteurs immobiliers.

  • Les professionnels
comparaison

Ils dénichent eux même les opportunités et répartissent leur portefeuille de manière autonome.


Ils ont la capacité de voir une opportunité, de lever des fonds pour la saisir, et de faire travailler des personnes pour matérialiser leur idée.


Bien sûr, ce type d’investisseurs dispose aussi d’une bonne aversion au risque, il est conscient que son capital n’est pas garanti.

 aversion au risque

Pour obtenir ces qualités, un investisseur professionnel apprend énormément, et c’est le sujet de la partie suivante.

2.6. Travailler pour apprendre, pas pour l’argent

Travailler pour apprendre

Le Père Pauvre de Kiyosaki lui répétait de se spécialiser dans un domaine et devenir le meilleur.


C’est en soi un bon conseil. 


Mais que fait un spécialiste lorsque sa spécialité est balayée par une innovation et que le marché n’a plus besoin de lui ?


Il n’a plus que ses yeux pour pleurer.


C’est pourquoi le Père Riche insistait surtout sur l’importance d’en apprendre un maximum, sur plusieurs sujets, sans forcément devenir un spécialiste.


Selon lui, un spécialiste fait un excellent employé mais un mauvais entrepreneur.

Tout dépend donc de votre objectif.


L’entrepreneur/investisseur doit posséder des compétences dans de nombreux domaines, tels que:

  • La vente
  • La psychologie
  • La finance
  • Le relationnel
  • La négociation
  • La communication
  • Le management humain
entrepreneur

Le travail est pour lui le meilleur endroit pour en apprendre un maximum sur tous ces domaines.


C’est pourquoi il a recommandé au jeune Robert de travailler dans un objectif d’apprentissage, et pas d’accumulation d’argent.


La 6eme et dernière leçon est donc la suivante:


“Travaillez pour apprendre, pas pour l’argent”.


Appliquer ces 6 leçons est un excellent début pour toute personne qui se forme à l’éducation financière.


Cependant, être conscient des obstacles potentiels est primordial.


C’est sur cela qu’est focalisée la partie suivante.

3. Comment déjouer les obstacles à la liberté financière ?

obstacles à la liberté financière

Pour Kiyosaki, 5 obstacles principaux empêchent les personnes d’accéder à la liberté financière:

  • La peur. Elle empêche de passer à l’action et rend l’homme irrationnel devant le risque. Pour l’auteur, la chose à comprendre en priorité est qu’il est impossible de réussir sans prendre de risques.

Ne jamais prendre de risque conduit à l’immobilisme et à une vie sans saveur.

  • L’entourage. Si les proches peuvent être un facteur de succès, ils sont plus souvent de mauvaises influences pour réussir financièrement. Nous sommes parfois entourés par des proches cyniques qui reflètent leurs propres peurs sur nous.
  • La fainéantise. Il est tellement facile de passer ses soirées sur Netflix après le travail. Personne ne peut vous en vouloir, vous travaillez tellement dur que vous méritez de profiter un peu.

C’est cependant durant son temps libre qu’il faut travailler sur ses projets annexes, en passant à l’action tous les jours.

  • Les habitudes toxiques. Une sortie en terrasse par ci, un restaurant par là, une sortie au cinéma à l’occasion, sans compter le shopping et autres loisirs. S’amuser, c’est bien, mais réduire son train de vie pour épargner, puis investir, c’est mieux.

En faisant cela, à terme, vous disposez de plus d’argent pour les loisirs.

  • Le mépris, notamment pour la connaissance. Trop de personnes croient qu’elles savent alors qu’elles ne savent pas.

Kiyosaki nous recommande de mettre notre égo et notre arrogance de côté et de nous focaliser sur notre marge de progression en matière d’apprentissage.

À ce stade du livre, il ne reste qu’à se lancer, l’auteur a préparé un plan en 10 étapes pour cela.

4. Les 10 étapes pour atteindre sa liberté financière

étapes
  • Trouver une cause qui nous dépasse. Se battre pour une cause qui nous dépasse un bon moyen d’avoir de l’impact tant la marge de progression est importante.
  • Agir tous les jours. Pour beaucoup d’entrepreneurs à succès (Elon Musk, Jeff Bezos, Ray Dalio…), le succès est une affaire quotidienne. Travailler une heure par jour sur son projet est idéal pour démarrer.
  • Bien choisir son entourage. Jim Rohn disait “Nous sommes la moyenne des 5 personnes que nous fréquentons le plus”. Cette phrase suffit à elle seule pour illustrer ce concept.
  • Apprendre continuellement. Vous venez d’apprendre dans ce livre les bases de la finance, des taxes et de l’investissement. Ces domaines changent souvent en fonction des marchés, des innovations ou encore des lois. Se former continuellement permet de rester à jour.
  • Se payer en premier. Mettre une somme d’argent de côté en début de mois avec discipline assure un niveau d’épargne. Ainsi, vous serez certain d’avoir du capital à investir.
  • Avoir de la gratitude envers ses collaborateurs. Rémunérer correctement ses collaborateurs montre que vous êtes reconnaissant envers eux. Ils apprécieront d’être bien traités et travailleront encore mieux.
  • Dégager du cash flow. Investir, c’est bien, mais dégager du cash pour vivre, c’est mieux. L’idée est d’utiliser le cash créé par les investissements afin de vivre avec.
  • Se faire plaisir. Travailler est important mais profiter et savourer le travail accomplis l’est encore plus.
  • Trouver son mentor. Le Père Riche de Kiyosaki a été son premier mentor. Il ne serait pas devenu qui il est aujourd’hui sans lui.
  • Donner avant de recevoir. Donner de bon coeur sans rien demander en retour permet de recevoir beaucoup. C’est le principe de l’essai gratuit en marketing.

Ce résumé touche à sa fin. 


Bien qu’il soit complet, rien ne vaut la lecture de l’ouvrage original.

5. Comment mettre la main sur ce classique ?

Père Riche, Père Pauvre est disponible partout en librairie physique ou en ligne:

  • Sur Amazon
  • A la Fnac 
  • Cultura
  • En grande surface ou sur leurs sites internet
  • En librairies indépendantes

Malgré tout, faire des économies n’est-il pas un pilier de l’enrichissement ?


Vous pouvez avoir accès à ce livre totalement gratuitement.


Certaines chaînes Youtube publient des versions audio du livre, on peut les trouver en tapant des mots clés relatifs au livre.


Vous pouvez aussi le retrouver sur Audible.


Cependant, aucune version PDF n’est disponible légalement aujourd’hui.

6. Conclusion sur Père Riche, Père pauvre

Conclusion

Cet ouvrage n’est pas parfait mais reste un classique pour toute personne souhaitant se former à l’éducation financière.


La construction narrative opposant les deux Pères garde le lecteur en haleine et fait de ce livre une véritable histoire.


La présence de nombreux exemples et conseils concrets en fait un must-read dans sa catégorie.


Cependant, ce livre est loin d’être suffisant.


Il manque des précisions sur de nombreux concepts, notamment sur les sujets juridiques et fiscaux.


Par exemple, les principes des taxes sont présentés de façon sommaire.


Dans la pratique, chaque situation est différente et de nombreux paramètres (industrie, pays, niveau de revenu…) rentrent en compte pour déterminer dans quelle mesure un entrepreneur peut optimiser son niveau d’imposition.

© 2020| Systeme.io