Comment faire son premier tunnel 

de vente facilement ?

Faire son premier tunnel de vente

Faire son premier tunnel de vente

Prendre sa vie en main et créer son business en ligne pour dégager un salaire et virer son patron, tel est le nouveau rêve des salariés.


Vous avez enfin décidé de passer à l’action ?


Mais savez-vous ce que vous faites ? Savez-vous réellement par où commencer ?


Vous avez fouillé sur internet et peut-être acheté des formations. Le contenu est pertinent mais souvent contradictoire.


La grande technique de ces derniers temps est le fameux « tunnel de vente automatisé ».


Mais qu’est-ce que c’est exactement ?


Pour ceux qui aiment les définitions, la voici : « C’est un processus permettant de définir un parcours ciblé étape par étape pour transformer un visiteur en client. »


Traduction de ce charabia : C’est simplement le chemin naturel que suit tout processus de vente…


Depuis la création : que ce soit Jordan Belfort ou la boulangère du bout de la rue. 


Ce fut toujours ce même processus.


Seuls les outils changent. Pour la formation en ligne, le tunnel de vente est l’un des meilleurs moyens pour lancer et pérenniser votre business.


A la fin de cet article, vous aurez toutes les clés en main pour créer votre premier tunnel de vente en quelques minutes.


Voyons d’abord ce qu’est un tunnel de vente, comment monter une stratégie rentable puis les outils qui vous permettront d’encaisser vos premiers euros avant de dépenser le moindre centime. 

Un tunnel de vente et les 4 étapes magiques 

1. La découverte

C’est l’étape où le prospect vous découvre. Une multitude de méthodes existe. On les distingue en deux grandes catégories. 

  • L’inbound marketing : Cela consiste à faire venir les clients à soi en créant du contenu qualitatif et optimisé pour les moteurs de recherche.  

Avez-vous déjà entendu parler de SEO ? C’est le nerf de la guerre de cette stratégie.


Les clés du SEO sont dans du contenu qualitatif et des liens pointant vers votre site. 


Du contenu qualitatif c’est:

  • une vidéo Youtube.
  • Un article de blog.
  • Un post Instagram.
  • Un post Facebook.
  • Un Tweet.

Cela peut-être n’importe quoi tant qu’il apporte de la valeur au public ciblé.


Concernant les liens vers votre site web, on appelle cela un lien retour ou backlink. Cela indique à Google votre réputation sur la thématique et plus vous en avez, mieux vous serez référencé.


Le SEO n’est pas l’objet de cet article mais vous pouvez en apprendre plus sur le blog de Neil Patel et Brian Dean. Par ailleurs, le blog d’André Dubois est  une pépite sur le contenu qualitatif.


L’avantage de cette méthode est qu’un contenu qualitatif vous apportera des prospects qualifiés pour toujours.


Imaginez seulement Wikipédia. Le site est en haut de la première page Google pour un nombre astronomique de requêtes.


De plus, Google, Youtube et les réseaux sociaux mettent en avant les contenus dit « viraux ».


Cela veut dire que plus un contenu attire des visiteurs, plus il sera mis en avant. Et plus il est mis en avant, plus il attire des visiteurs. Vous l’aurez compris, c’est un cercle vertueux.


Le grand problème ici est que tout le monde veut bénéficier des pouvoirs du référencement naturel et tente d’attirer des visiteurs avec du contenu.


Cela donne des premières pages Google comme celle-ci :

qui est Antoine BM

Premières pages Google 

On voit le même genre de titres plusieurs fois et toujours plus de promesses comme « apprendre le piano seul et en 24H », « gratuitement et rapidement », 

« le guide ultime »…


Je n’ai pas lu ces articles. Ils sont sûrement bons. Toutefois, il en existe une infinité d’autres et faire partie des élus en première page de Google est difficile.


Pour contourner cette difficulté, une solution existe. On l’appelle… 

  • L’outbound marketing : A l’inverse de l’inbound, cela consiste à aller chercher les clients. En d’autres termes, on appelle ça la publicité

L’avantage se retrouve dans les résultats immédiats, à condition de savoir ce que vous faites.


Néanmoins, le revers de la médaille est que le jour où vous coupez vos publicités, vous coupez aussi toute source de trafic et votre tunnel de vente n’est plus alimenté. 


L’inbound marketing est certes la méthode la plus difficile entre les deux, mais, incontestablement la plus efficace


De fait, elle génère plus de leads et ceux-ci sont moins chers pour un retour sur investissement infiniment supérieur à terme.


Vous pouvez aussi lier les deux ! Effectivement, rien ne vous en empêche, surtout lorsque c’est votre premier tunnel de vente.


Une fois que vous avez une source fiable de trafic qualifié, l’erreur serait de laisser partir ce trafic. En effet, sans lui, la suite de votre tunnel est vouée à l’échec. Autant vous amuser à remplir une bouteille d’eau percée.


Vous devez maintenant obtenir les coordonnées de vos visiteurs afin de les recontacter.


Nous arrivons à la deuxième phase.

2. L’obtention des coordonnées

L’objectif est de pouvoir recontacter la personne. L’idée est de simplifier la procédure au maximum afin d’augmenter les chances pour que le prospect s’inscrive.  


Malgré les chatbots sur Facebook, les sms, etc., le plus efficace à ce jour reste l’email.


C’est grâce à cette adresse que le prospect mettra un pied dans votre cash machine.


Pas besoin de lui mettre un pistolet sur la tempe pour l’obtenir, mais appliquer la règle la plus fondamentale en marketing : apporter de la valeur.


La méthode la plus simple et la plus efficace est de proposer un bonus gratuit en échange de l’adresse mail via une pop-up, une barre latérale ou un lien externe.


Une bonne page de capture basique contient quatre éléments principaux :

  • Un titre accrocheur. (1)
  • Une proposition de valeur claire et spécifique. (2)
  • Un ou plusieurs champs pour récupérer les coordonnées. (3)
  • Un appel à l’action. (4)

Cette page de capture du site apprendre-la-photo.fr est un bon exemple. On retrouve les quatre éléments.

Page de capture du site apprendre-la-photo.fr

Page de capture du site apprendre-la-photo.fr 

Une fois cela fait, vous pourrez recontacter la personne par mail. Et c’est ce que vous allez faire grâce au tunnel de vente. 


Nous passons à la troisième phase :

3. La valeur ajoutée

L’objectif de cette étape est de montrer aux prospects que vous n’êtes pas un charlatan, que vous savez ce que vous faites et que vous avez une réelle expertise.


Pour cela, vous allez créer une séquence email automatique. Ce sont des emails que vous rédigez une fois et que vous programmez sur une période, par exemple 5 jours. Cela fonctionne également avec une série de vidéos.


Les prospects recevront donc davantage de solutions à leurs problèmes et ils comprendront que vous êtes un réel expert.


Au bout de cette séquence, vous allez présenter à vos prospects un produit à vendre. C’est l’heure d’encaisser vos premiers euros

4. La vente 

C’est l’étape préférée des entrepreneurs. Celle où on récolte le fruit de son travail.


Elle se divise en deux étapes :

  • La page de vente : En suivant le processus à la lettre, les personnes arrivant sur cette page sont des prospects « ultra qualifiés » car ils vous ont suivi depuis le début du tunnel. 

Cette page peut être composée d’un titre, une vidéo et un appel à l’action ou bien totalement rédigée et nous avons alors uniquement du texte et des boutons d’appel à l’action.   

  • Le bon de commande : C’est là que le futur client rentre les informations importantes à la facturation et les informations de paiement. 
Page de paiement

Page de paiement

C’est également l’endroit où vous pouvez optimiser le panier moyen de votre client avec des orderbumps (offres supplémentaires).

Order bump

Order bump

Vous avez là un parfait exemple d’orderbump sur le bon de commande d’une formation en copywriting..


L’offre à 87€ quadruplerait le panier du client.


Un tunnel de vente optimisé propose des upsells après l’achat. Ce sont comme des orderbumps mais disponibles uniquement après avoir rentré sa carte bancaire.


En résumé, votre premier tunnel de vente est composé de :

  • Contenu qualitatif sur les plateformes où vos prospects se trouvent.
  • Une page de capture avec bonus.
  • Contenu exclusif délivré par mail (ou autre) en apportant de la valeur.
  • Une page de vente et un bon de commande.
  • Éventuellement des upsells.

Vous êtes maintenant prêt pour lancer votre business en ligne.


Quoi ? Vous n’y êtes pas encore ? Qu’est-ce que vous attendez ?


Ah, des outils pour mettre en place concrètement ces étapes, évidemment…


Tout cela est bien beau, mais vous n’avez pas encore une armée de développeurs derrière vous et vous n’y connaissez sûrement rien en technique. Cela tombe bien, moi non plus.


Personne n’a envie de passer des heures à paramétrer des pages web et les lier entre elles.


Mais, heureusement pour nous, des outils existent.


Si on récapitule, nous avons besoin d’outils pour :

  • Créer du contenu captivant.
  • Créer les pages de capture d’email.
  • Envoyer des emails automatiques.
  • Héberger une vidéo ou une page de vente.
  • Héberger des pages de vente.
  • Encaisser les paiements.
  • Créer des upsells.
  • Héberger les espaces membres pour les formations.

La liste peut-être encore longue.


Une ribambelle de logiciels est disponible pour effectuer toutes ces actions. 


Pour poster votre contenu captivant et faire du SEO, vous avez besoin d’un blog.


Des logiciels comme Wordpress, le grand et connu de tous, font l’affaire pour publier vos meilleurs articles de blog et vous pouvez largement vous en sortir pour moins de 10€/mois.


D’autres logiciels proposent de créer un blog, comme Wix ou Systeme.io.


Pour héberger vos pages de capture, de vente et vos formations, vous pouvez utiliser Clickfunnel, Learnybox ou Systeme.io. 


Les tarifs vont de 27 à 297€/mois selon le logiciel et les offres.


Pour gérer l’email, vous pouvez utiliser Aweber, Systeme.io ou Getresponse, les premiers prix démarrent à 13€/mois.


Enfin, pour encaisser les paiements, rien ne vaut Stripe pour démarrer.


Vous vous demandez sûrement pourquoi un logiciel s’est glissé dans toutes ces catégories. 


Il s’agit de Systeme.io. C’est une plateforme entièrement en français.


Elle permet de devenir numéro 1 sur Google en postant votre meilleur contenu, 

d’envoyer des mails automatiques à un nombre de contacts illimité, d’héberger vos pages de capture, vos formations, encaisser vos paiements avec Stripe et Paypal…


Je peux continuer encore longtemps comme cela tant le service est complet.


En réalité, vous pouvez créer votre tunnel de vente de A à Z et suivre les 4 étapes d’un bon tunnel.


« Cela doit couter une blinde » - Me direz-vous.


Et moi, je vous réponds que vous pouvez utiliser ce logiciel à pleine puissance et encaisser vos premiers euros sans dépenser le moindre centime.


Comment c’est possible ? Il est disponible 14 jours gratuitement sans carte bancaire.


C’est largement assez pour créer vos premiers produits et faire vos premières ventes.


Ensuite, vous serez heureux de ne payer que 27€ par mois tandis que les alternatives disponibles ne coûtent pas moins de 100€ par mois.


A votre succès...

© 2019 | Systeme.io