Syndrome de l'imposteur : le surmonter en 4 étapes

syndrome-de-l'imposateur

La majorité des entrepreneurs en ont souffert à un moment ou à un autre : un sentiment d'illégitimité, sournois et très néfaste au quotidien. Ce complexe a un nom, on l’appelle le syndrome de l’imposteur. Si douter de soi est normal, et même sain, ce syndrome peut prendre des proportions si importantes qu’il en devient un véritable handicap dans son développement professionnel


Retour sur les symptômes de ce complexe et sur les 4 étapes à suivre pour s’en libérer

Qu'est-ce que le syndrome de l’imposteur ?

Lisez ces questions : 

  • Avez-vous souvent le sentiment de ne pas être à votre place
  • Doutez-vous de vos capacités constamment ? 
  • Refusez-vous d’attribuer vos succès à vos compétences et craignez-vous en permanence d’être démasqué ? 

Si vous vous reconnaissez dans cette description, il est probable que vous souffriez d’un mal assez courant dans notre société actuelle : le fameux syndrome de l’imposteur. 

 

Le syndrome de l’imposteur peut se manifester sous des formes différentes suivant les personnes qui en sont atteintes. Mais il provient en général d’une seule et même cause : un manque cruel d’estime de soi


Les victimes de ce mal-être ont tendance à se critiquer et à se dévaloriser, prises d’une impression tenace de duper leur entourage. Tout accomplissement est un malentendu et la crainte de l’échec devient constante. 


Avec le temps, le syndrome peut avoir des effets désastreux sur l’accomplissement d’un projet professionnel, sans compter que c’est une vraie souffrance intérieure. 

 4 étapes pour se libérer de son syndrome de l’imposteur 

Pour ne pas laisser ce complexe envahir et saboter votre vie professionnelle, il y a plusieurs étapes à suivre pour apprendre à se libérer de son syndrome de l’imposteur.  


Étape #1 : L’identifier et en comprendre l’origine

La première chose à faire, et peut-être la plus importante, est de prendre conscience du problème. Reconnaître que vous êtes atteint du complexe de l’imposteur est le premier pas vers la guérison. 

 Avec la prise de conscience, vient le travail d'introspection pour essayer d’identifier la cause : 

  • Pourquoi ressentez-vous ce sentiment d’infériorité ?  
  • Vient-il d’une remarque désobligeante ? 
  • Un échec dans le passé ? 
  • Des parents très exigeants ? 

 Comprendre d’où vient cette vision déformée de vous-même vous aidera à réaliser qu’elle n’est pas rationnelle. 


 Étape #2 : Se remémorer ses accomplissements

Rappelez-vous pourquoi et comment vous en êtes là aujourd'hui. Que ce soit au niveau personnel ou professionnel, vous avez sûrement connu de nombreuses réussites et petits succès au cours de votre vie. 


Apprenez à les reconnaître et surtout, à les accepter. Oui, c’est bien grâce à vos compétences et à vos forces que vous avez accompli toutes ces choses, et non pas à cause de quelconques raisons extérieures.  


Remémorez-vous tous les compliments et les retours positifs que vous avez reçus de la part d’autres personnes concernant votre travail et pensez-y à chaque fois qu’une pensée négative pointe le bout de son nez. 

Étape #3 : Minimiser son perfectionnisme pour surmonter le syndrome de l’imposteur

Il est assez courant que les personnes atteintes du syndrome de l’imposteur soient en réalité des perfectionnistes acharnés. Si tel est votre cas, il peut être bénéfique de travailler là-dessus. Si ce trait de caractère n’est pas toujours mauvais (il peut pousser à se surpasser), il y a de grande chance qu’il participe à accroître vos angoisses. 


La perfection est souvent inatteignable et sa quête peut vite vous faire sombrer dans le désespoir.  Fixez-vous des objectifs réalistes et donnez simplement le meilleur de vous-même: vous verrez que c’est souvent suffisant. 

Étape #4 : Arrêter de se comparer 

Se comparer sans cesse aux autres est le meilleur moyen de renvoyer une image négative de soi-même. On a tendance à toujours penser que l’on ne fera jamais aussi bien que telle ou telle personne, et que ce n’est donc même pas la peine d’essayer. 


Il est toutefois bon de se rappeler que tout est question de perception. La personne que vous enviez a sûrement elle-même ses propres fêlures et ses angoisses. Chacun est différent, de par son parcours, sa personnalité et ses objectifs personnels. 


Vous êtes unique et par conséquent, la valeur que vous pouvez apporter à vos clients est unique également.


S’il n’y a pas recette magique pour surmonter le syndrome de l’imposteur, on peut apprendre à le combattre au quotidien. Quand on lance son business, un travail sur soi est souvent nécessaire pour affronter les hauts et les bas de l’entrepreneuriat. Ne lâchez rien et prenez confiance en vous !


Ces articles peuvent aussi vous intéresser : 

   - Lexique du marketing digital

   - Définition du lead

   - Définition du tunnel de conversion

   - Comprendre le test A/B

© 2020| Systeme.io