Interview de Timothee Meyrieux, modélisateur 3D SketchUp 

Timothee Meyrieux

Timothee Meyrieux

Aujourd’hui, on reçoit Timothee Meyrieux , modélisateur 3D SketchUp


On l’a contacté pour qu’il nous explique un peu plus son parcours, ses résultats et ses objectifs.

Est-ce que tu peux nous parler de ton parcours ?Comment tu en es arrivé là où en es-tu aujourd’hui ?

Je m’appelle Timothee, je suis modélisateur 3D SketchUp


J’ai commencé à vendre des formations en ligne il y a deux ans sur mon temps libre sur TUTO.


À la base, c’était vraiment pour le fun. 


Puis des centres de formation m’ont appelé. Et j’ai commencé à former des professionnels à la 3D. Et ça m’a bien plu !


Comme on me posait souvent les mêmes questions, j’ai décidé de créer un site internet pour y répondre une bonne fois pour toutes.


Le blog a vite décollé, il n’a même pas un an et fait déjà presque 300/visiteurs par jour.

Schéma de croissance d'apprendre sketchup

La croissance d'apprendre sketchup ! Vertigineuse 

Là, je me suis dit que je pouvais aller plus loin et lancer des formations de qualité, mais surtout d’envisager un vrai suivi.


Les formations sur mon blog sont plus chères, mais je peux vraiment aider les gens et être disponible pour eux


Je propose par exemple de corriger leurs modèles 3D, ce qui était complètement inenvisageable sur les autres plateformes. 

Est-ce que tu peux nous donner quelques chiffres sur ton activité ? Où est-ce que tu es basé ?

Alors, pour être tout à fait honnête, j’ai commencé à utiliser Systeme.io en fin de semaine dernière. 


Jusqu’à présent, avec mes ventes sur les plateformes je gagnais environ 1000 euros par mois, peut-être moins.


Sur la semaine où j’ai lancé ma formation en autonomie avec Systeme.io, j’ai gagné plus de 1200 euros


Pour te donner une anecdote, cette nuit, j’ai reçu 4 paiements de 180 euros


C’est un début, mais c’est déjà convaincant


Je ne suis pas spécialement vénal, mais c’est sûr que ça me motive à améliorer mon contenu.


Je ne vise absolument pas de gros chiffres. Je veux vraiment aider les gens dans leurs apprentissages. Je veux me limiter à 20 nouveaux élèves par mois


Au-dessus, ça n’a pas de sens, ça risque d’être trop chronophage et un peu bancal.

 

Je veux gagner ma vie comme tout le monde, mais ça ne m’intéresse pas vraiment.


Je veux juste un business cool où je peux parler avec des gens créatifs. 

Sur quoi tu travailles en ce moment ? 

Et bien, j’ai un autre site internet sur le scénario qui marche bien ! 


En un an, le site arrive à 400/visiteurs par jour


Je lance les préventes d’un livre numérique sur l’écriture après avoir fait un sondage pour déterminer les besoins de mon audience.

Page d'accueil du site apprendre le scénario

Page d'accueil du site apprendre le scénario

Pareil, je me contrefous de l’argent comme finalité. 


Moi ce que j’aime c’est faire des illustrations et écrire du contenu informatif et marrant


Je veux juste que les ventes tournent toutes seules et me motiver à faire des choses sympas. Je veux aider les gens à faire des projets créatifs et s’éclater.

Comment tu envisages la suite de ton activité ? Quels sont tes projets et tes objectifs pour l’avenir ?

Je suis un gros bosseur, mais j’aime surtout quand les choses tournent de manière automatique


J’ai découvert ce plaisir en vendant des objets 3D sur le net


C’était il y a plus de trois ans, j’ai mis en ligne une gamme d’objets 3D qui me rapportent encore aujourd’hui 100 euros par mois sans rien faire


Ce n’est pas une somme énorme, mais c’est une sensation assez chouette

Les objets 3D

Les objets 3D que Timothee vend

Mon objectif avec mes deux sites c’est d’arriver à avoir un système vraiment passif


Je ne veux surtout pas faire des lancements et compagnies


Je préfère largement 2000 euros par mois sans me casser la tête, à 8000 euros en faisant des super lancements orchestrés. 


Concernant les objectifs financiers, je vise les 3000 euros en cumul de toutes mes activités par mois. 


Et pas plus ! Je vis dans un patelin de 1000 habitants. J’utilise ma carte bancaire toutes les deux semaines. 


Alors franchement ce n’est pas mon objectif.


Je veux juste m’amuser et développer des projets intéressants.


Ma mère monte en ce moment un centre de formation pour les soignants


Quand j’aurai fini mes projets, je lui donnerai un coup de main. 


Son projet est vraiment pertinent et je ne dis pas ça parce que c’est ma mère. 


Elle se donne à fond ! Et c’est l’occasion de passer du temps avec elle, alors ça me fait plaisir.


Aussi, j’ai mon meilleur ami qui est Growth Hacker qui vient de monter son site   


Il m’a bien aidé sur mes projets, je souhaite l’aider à mon tour. Il est vraiment bluffant ! J’ai plein de choses à apprendre de lui. 

Quels sont tes hobbies ? Qu’est-ce que tu aimes faire sur ton temps libre ?

Je ne suis pas quelqu’un d’hyper fun. Je suis toujours sur mon ordinateur à monter des projets


C’est très nombriliste, mais il n’y a pas grand-chose qui m’intéresse à part ça.


Je me force à prendre des week-ends avec ma compagne


Et je prends le temps de voir les gens que j’aime


J'écris beaucoup et je joue de la musique.


Sinon, mon métier me permet de bouger assez souvent, j'essaie de passer le plus de temps possible au Japon pour apprendre la langue. J'adore ce pays ! 


De là à dire qu’ils sont mes hobbies peut-être pas. Mais il y a eux et mes projets. Et mon chat. 

Timothee Meyrieux joue au baseball

 Timothee  entrain de jouer au baseball sur les toits de Tokyo

Quels sont les conseils que tu donnerais à ceux qui veulent lancer leur entreprise ?

Il y a trois ans, j’ai lu comme toutes les personnes perdues sur le net la semaine de 4 heures. 


Et je me suis dit « travailler 4 heures et gagner un max de flooze, c’est pas mal comme plan »


Et j’ai vite déchanté. Monter un projet au début, c’est long et pénible. On est très très loin de la semaine de quatre heures. 


Et si vous bavez devant des vidéos sur internet de web entrepreneurs testostéronés roulant en BM vous risquez de tomber de nues


Il faut quitter cette pensée archaïque et grégaire. Le no pain no gain c’est un super mantra pour faire un burn-out. 


Ce qui est aux antipodes de ce que vous souhaitez. Vous ce que vous voulez c’est la liberté. Mais il faut se détendre. 


Le chemin est long alors autant mettre son ego de côté pour ne pas se brûler les ailes. 


Mon conseil: éclatez-vous. Sinon vous risquez de vous ennuyer à mourir et vous faire du mal pour rien. 


Et surtout, ne faites pas partie des web-entrepreneurs qui parlent « d’apporter de la valeur et qui n’y croient pas cinq secondes »


Le but c’est vraiment d’apporter aux gens des produits qui les aident au juste prix.


Pas de rouler tout le monde en vendant des formations à 1000 euros pour louer une belle baraque sur Airbnb et faire des vidéos YouTube dedans.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser: 


-  Marketing d'affiliation : 2 000 €/mois avec Systeme.io  

-  Comment devenir infopreneur en 6 étapes 

© 2020| Systeme.io